Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Auto-entrepreneur : avez-vous besoin d’un expert-comptable ?

Auto entrepreneur et comptabilité
Découvrez les bases de la comptabilité pour auto-entrepreneurs : obligations, seuils, finances, TVA. Apprenez à piloter votre activité avec succès.

Partager cette publication

Salut, Futurs auto-entrepreneurs ! Aujourd’hui, nous allons explorer le paysage fascinant de la comptabilité. C’est un outil indispensable pour piloter votre activité avec succès. Alors, embarquez avec nous pour une excursion passionnante !

La comptabilité, c’est votre boussole. Elle vous guide dans la gestion de vos revenus et dépenses, vous donne une vision claire de votre activité et assure que tout est en règle. Voici quelques conseils clés pour vous guider :

Maîtrisez les fondamentaux

En tant qu’auto-entrepreneur, vous avez des obligations comptables simplifiées. Vous devez tenir un livre des recettes, enregistrer toutes vos transactions, et conserver vos factures et reçus. De plus, vous devez déclarer régulièrement votre chiffre d’affaires à l’URSSAF, même s’il est nul. Si vous ne respectez pas cette obligation, une pénalité vous sera imposée, équivalente à 1,50 % du plafond mensuel de la sécurité sociale. Pour 2023, ce calcul est basé sur 3 666 € multiplié par 1,50 %, soit un montant de 54,99 €, arrondi à 55 €.

Gardez un œil sur les seuils de chiffre d’affaires

Sachez que le dépassement de certains seuils de chiffre d’affaires pourrait vous contraindre à changer de statut juridique. En 2023, ces seuils sont de 188 700 € pour les activités de commerce et 77 700 € pour les prestations de services. Un dépassement de ces seuils deux années consécutives entraînerait un changement obligatoire de votre statut juridique. Vous passeriez alors au statut d’indépendant. Le type de ce nouveau statut, BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) ou BNC (Bénéfices Non Commerciaux), dépendra de la nature de votre activité. Il est important de noter que ces statuts d’indépendants impliquent des obligations comptables plus complexes.

Séparation des finances

Il est essentiel d’établir une ligne de démarcation entre vos finances personnelles et celles de votre entreprise. En tant qu’auto-entrepreneur, posséder un compte bancaire professionnel distinct facilite la gestion de vos recettes et dépenses commerciales, simplifie le processus de déclaration de TVA ce qui vous protège des complications fiscales. De plus, un tel compte vous donne une meilleure idée de la performance de votre entreprise, un élément crucial pour prendre des décisions commerciales judicieuses.

Néanmoins, gardez à l’esprit que si votre statut est celui de micro-entrepreneur (auto-entrepreneur) et que votre chiffre d’affaires dépasse 10 000 € deux années consécutives, il vous est légalement exigé d’ouvrir un compte professionnel dédié à votre activité (selon la loi PACTE du 22 mai 2019). Sachez qu’Annolis offre un compte professionnel spécialement adapté aux besoins des auto-entrepreneurs.

entrepreneur

En ce qui concerne la TVA : En tant que micro-entrepreneur, vous bénéficiez généralement de la « franchise en base de TVA », ce qui signifie que vous n’appliquez pas de TVA sur vos factures et ne pouvez pas non plus déduire la TVA. Vous êtes donc tenus d’indiquer sur vos factures : « TVA non applicable, art. 293 B du CGI ». Cependant, certaines situations peuvent vous rendre redevable de la TVA, comme le choix d’opter pour un régime réel d’imposition à la TVA (qui vous permet de déduire la TVA sur vos achats), ou si vous dépassez les seuils de la franchise en base de TVA (mais nous y reviendrons dans un autre article).

Maintenant que vous avez une bonne gestion financière en place, nous allons explorer comment vous pouvez renforcer encore davantage votre activité.

Faites appel à un expert-comptable

Faire appel à un expert-comptable n’est pas un aveu de défaite, mais une preuve de sagesse. Votre expert-comptable est comme un copilote expérimenté dans le monde parfois complexe de la fiscalité et de la comptabilité. Il est là pour vous aider à préparer vos déclarations fiscales, à comprendre vos obligations et à vous assurer que tout est en ordre. Il peut vous fournir des conseils personnalisés et vous permettre de vous concentrer sur ce que vous faites le mieux – développer votre activité.

Utilisez la comptabilité pour prendre des décisions : La comptabilité n’est pas seulement un outil administratif, c’est un véritable allié pour faire prospérer votre activité. Elle vous aide à identifier les opportunités d’économies et les produits ou services les plus rentables.

Expert-comptable

En conclusion, la question de savoir si vous avez besoin d’un expert-comptable dépend de plusieurs facteurs, notamment la complexité de votre activité, votre aisance avec les chiffres et la réglementation fiscale, et le temps que vous pouvez consacrer à la comptabilité. Cependant, dans bien des cas, faire appel à un expert-comptable peut vous permettre de gagner du temps, d’éviter les erreurs et de vous concentrer sur le développement de votre entreprise. La comptabilité est un outil de pilotage puissant une fois maîtrisée. Alors, êtes-vous prêts à embarquer pour cette excitante aventure entrepreneuriale ?

Petit conseil supplémentaire 

Planifiez pour l’avenir

En tant qu’indépendant, pensez aussi à votre avenir. Pour la retraite, cotisez à un régime adapté à votre statut pour vous assurer une source de revenus une fois que vous arrêterez de travailler. Pour la protection maladie, vous êtes rattaché au régime général de la Sécurité sociale, mais vous pouvez choisir de souscrire une assurance complémentaire pour couvrir des frais non pris en charge par ce régime. Et n’oubliez pas l’assurance responsabilité civile professionnelle, qui couvre les dommages que vous pourriez causer dans le cadre de votre activité.

Annolis vous accompagne

DÉCOUVRIR PLUS D’ARTICLES

création d'une SCI

Guide de Création d’une SCI : Annexe

Lancez vous dans la création d’une SCI facilement avec notre guide. Étapes de création, choix fiscal, et gestion légale. Tout pour démarrer votre SCI.